Le temps des oursins

Rapide présentation de notre « ami » l’oursin :

Petit habitant des fonds marins, de forme ronde, la surface de l’oursin est recouverte d’épines plus ou moins longues et épaisses. Ce sont ses épines qui doivent à ce « coquillage » le surnom de châtaigne des mers ou encore celui de hérisson marin.

Sur sa face inférieure, on y trouve 5 petites dents formant un cercle, c’est en quelque sorte sa bouche. L’oursin est bel et bien vivant ! Posez-le donc à plat sur la paume de votre main vous sentirez ses épines bougées et vous le verrez se déplacer. Pas d’inquiétude l’oursin est herbivore vous ne craignez rien !

De couleur violette voire noire dans les eaux de Méditerranée, aucun signe extérieur ne distingue les mâles des femelles. Une fois ouvert, l’intérieur de l’oursin nous laisse découvrir une étoile formée par le corail (partie comestible).

©la-corse.travel

Un corail tant apprécié de nos papilles !


C’est son corail qui rend l’oursin si célèbre ! Il est clair chez les femelles et assez foncé chez les mâles.

La quantité de corail que vous trouvez à l’intérieur de l’oursin est toujours une surprise… Aucun signe extérieur ne laisse présagé si l’oursin est plein et délicieux ou bien s’il est vide. Alors à force des années, des expériences et des coutumes, nous avons appris à deviner ce que nous cachait l’intérieur de notre « châtaigne des mers ».

On dit souvent que quand la mer est houleuse il n’est pas bon « d’aller aux oursins ». Et oui, notre pauvre petit oursin balloté par les courants n’a guère le moyen de se nourrir et de produire de corail, il aurait même plutôt tendance à se vider.

On dit aussi qu’il faut attendre que les sommets des montagnes soient recouverts de neige pour être sûr que les oursins soient pleins. Mais pourquoi ? Au temps de nos anciens, aucune date ne définissait la période à laquelle il était autorisé de pêcher l’oursin. Celui-ci, aimant l’eau froide qui contribue à sa bonne alimentation et donc à sa production de corail, il était de coutume de dire que les oursins étaient pleins par temps de neige.

Quelques réglementations


Depuis plusieurs années et en raison de nombreux abus, la pêche à l’oursin a été réglementée par la loi. En Corse, elle est autorisée du 15 décembre au 15 avril de chaque année. Attention aussi aux quantités ! Ne sont autorisées que 3 douzaines par personne. Me direz-vous, c’est énorme ?
Un plaisir tant attendu !

Et non pas si énorme pour nous insulaires qui raffolons de ce met iodé ! Il est de tradition d’attendre sagement les premiers rayons de soleil de l’hiver pour « aller aux oursins ». Le dimanche arrivé, nous préparons casse-croute, bouteille de vin blanc et baguettes de pain frais avant de rejoindre nos plus belles criques. Un moment convivial et chaleureux pour un dimanche entre amis les pieds dans le sable.

Vous ne verrez plus jamais ces petits coquillages de la même manière. Et non l’oursin n’est pas là juste pour nous embêter avec ses épines qui nous piquent les pieds; il est aussi recherché et apprécié par grand nombre d’entre nous. N’oubliez pas que l’oursin se déguste aussi au restaurant en saison !





Posts les plus consultés de ce blog

Recette des beignets au Brocciu

Sources d'eau chaude naturelles corses

COMBIEN COÛTE UN SÉJOUR EN CORSE ?