POURQUOI LES CHANTEURS CORSES METTENT LEUR MAIN CONTRE LEUR OREILLE ?

"Dis, sais-tu pourquoi il met sa main contre son oreille ?"

Cette phrase, on l'entend très souvent dans les concerts de polyphonies corses, ou plus précisément, lorsque les chanteurs entonnent une paghjella.

La main contre l'oreille forme un creux, cela permet au chanteur d'avoir un retour du son, et de pouvoir vérifier que ses harmoniques sont justes. 
Mais pourquoi se boucher l'oreille ? Justement, c'est l'impression que l'on a, mais aucun chanteur ne se bouche l'oreille !

Couverture de l'album Intantu du groupe A Filetta

L'étymologie du mot Paghjella (prononcez "padiella") nous indique que Paghja signifie paire: ce chant (ou poème) se compose donc de vers par paires.

Un chœur est constitué de 3 voix:
  • u bassu (voix la plus basse)
  • a siconda (la seconde, qui est en fait le baryton)
  • a terza (voix la plus haute).

S'il y a 4 chanteurs, on peut retrouver une contre-terza.

La beauté de ce chant réside dans le fait que chaque voix ne commence pas en même temps: il faut respecter un intervalle de temps, ce qui donne une résonance. La paghella devient alors, un ensemble harmonieux, où aucune voix ne prend le dessus: un véritable équilibre des sons !

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la paghjella, pouvez-vous discerner les trois voix de ce chant ?