Arte Mare pique sa crise à Bastia.

A partir du 23 novembre 2009 se tiendra au théâtre municipal de Bastia le festival Arte Mare sur le thème ô combien d'actualité " Arte Mare, le festival pique sa crise et fait sa movida"

Ce rendez vous du film et des arts méditerranéens met en compétition 7 films, inédits dans les salles et ayant pour socle commun leur origine méditerranéenne.
Venant de France, d'Espagne, d'Israël, du Liban, d'Italie, de Roumanie et de Tunisie, les ambiances et les thèmes traités seront très différents d'une soirée à une autre.

Plusieurs prix seront remis lors de ce festival dont le prix du jeune public, impliquant les classes d'études cinéma du lycée Giocante de Casabianca à Bastia.

Un hommage particulier sera rendu à la plus méditerranéenne des espagnoles : Victoria Abril, qui viendra illuminer la journée de clôture du festival, le 28 novembre 2009.
Nous reviendrons ultérieurement sur cette journée de clôture, s'annonçant comme une apothéose avec la projection très attendue du "Dernier vol", avant première nationale du film de Karim Dridi regroupant Marion Cotillard et Guillaume Canet.

La Turquie aussi sera à l'honneur dans la programmation de ce festival 2009.
D’abord, parce que la France accueille cette année la Saison de la Turquie, ensuite parce que le cinéma turc s’impose de plus en plus comme un cinéma de grande qualité. Ce pays a d'autant plus sa place au cours de ce festival traitant de la crise certes, mais aussi de la movida avec la grande métropole qu’est Istanbul où règne une effervescence artistique digne des grandes heures de la movida espagnole.

Retrouvez toutes les informations sur le site : www.arte-mare.eu et bien sûr la programmation directement sur le site du festival Arte Mare


Retrouvez l'éditorial de la présidente :
PENDANT LA CRISE, LA MOVIDA Le fond de l'air est frais en ce mois de novembre. Il est à la crise, voire même à la grippe. Sortons nos mouchoirs mais pour saluer gaiement le festival qui prend un nouveau départ Allégé de deux jours, il a perdu ses rondeurs et ses redites, pas son solide engagement. Il n'en court que plus vite les routes du monde pour vous en rapporter images, rumeurs et émotions. Alors plus de chemins buissonniers, hâtons-nous, ne laissons rien échapper de l'éphémère éternité des films présentés. Ils viennent d'un bout à l'autre de la vieille Méditerranée. De l'Espagne à la Turquie et témoignent, trésors précis et justes, mieux que les mythiques pommes et toison d'or, des brillantes ressources de l'homme et d'un art, le cinéma qui a su accompagner et mettre en scène les crises et le mouvement de l'histoire. Ainsi la Movida, qui réveilla la culture espagnole et qui, nom propre devenu commun , est aujourd'hui la bannière d'autres cinémas et le provisoire drapeau d'Arte-Mare. A nous donc de faire contre petite fortune, bon coeur et contre la crise, mouvement... Et à propos, savez-vous que le mot crise et le mot critique (d'art, de cinéma...) ont la même origine? Michèle CORROTTI © Festival Arte Mare


Posts les plus consultés de ce blog

Recette des beignets au Brocciu

Sources d'eau chaude naturelles corses

COMBIEN COÛTE UN SÉJOUR EN CORSE ?